Qui sommes-nous ?

LA NOUVELLE GÉNÉRATION D’AGENT IMMOBILIER DANS L’AUDOMAROIS

VENDRE sa maison avec une agence immobilière, mais pas pas n’importe laquelle : Elle est jeune, dynamique et dotée d’une énergie hautement communicative. Avec son large sourire accroché aux lèvres, Monica GOIDIN, c’est un petit bout de femme, qui a réussi à se faire un nom et une place dans le secteur immobilier à Saint-Omer et dans l’audomarois.

Aux oubliettes, les agents guindés avec leurs cravates et costumes. Avec la trentenaire, on la joue tout aussi professionnel mais avec le capital sympathie qui fait toute la différence.

Elle connaît parfaitement son secteur : St-Omer, Longuenesse, Wizernes, Hallines, Esquerdes, Blendecques, Arques.. Tilques, Serques, Eperlecques ou encore de Lumbres passant par Thérouanne… Pour estimer votre bien, elle se déplace sous 24H. Une estimation immobilière GRATUITE et au juste prix.

Un petit plus qui fait la différence

Forte de son expérience de douze ans sur le territoire, la jeune femme connaît bien les ficelles de son métier. Elle a toujours eu ce petit plus qui l’a amené où elle est aujourd’hui. « Au début, je travaillais dans les assurances, ça me plaisait mais j’avais envie de découvrir autre chose. Moi, je n’ai jamais voulu être locataire alors dès la vingtaine, j’ai acheté ma première maison»... Une passion est née..

Acheter, vendre, retaper, évaluer, Monica s’est découvert un véritable talent en la matière. « Mon premier contrat en tant qu’agent immobilier : Les premières semaines, je ne devais faire que de la mise en vente des biens et, comme le chef est parti en vacances, j’ai accueilli des acquéreurs… En quinze jours, j’ai vendu ma première maison après, mon patron m’a fait confiance et j’ai eu la chance de pouvoir exercer le métier que j’aime. »

L’aventure durera cinq ans jusqu’à ce que la jeune femme vole de ses propres ailes. Elle achète un immeuble en bas de la rue de Dunkerque à Saint-Omer, un lieu prisé pour ses boutiques et ses allers-venues. Elle loue l’étage à des étudiants et se confectionne un petit bureau, à son image : lumineux, raffiné et convivial. Monica y propose une cinquantaine de biens, que des ventes, aucune location. « C’est ce que je préfère ! », lance la passionnée. Depuis, les affaires tournent. « Je ne cherche pas à vendre n’importe quoi à n’importe qui. L’accueil est toujours très personnalisé. Je vends en moyenne une à quatre maisons par mois.. Après il y a tout l’administratif à gérer derrière. Et puis, si les clients ont besoin, je les oriente pour les banques, les travaux…

Son point fort : l’estimation des biens

La trentenaire a l’œil pour évaluer une maison. « Je donne mon estimation car j’ai la connaissance du marché mais… il arrive que certain propriétaire souhaite tout de même déterminer eux-mêmes leur prix et reviennent sur la base de mon estimation après… »

Elle a décidé de se spécialiser dans la succession « parce que vendre la maison familiale n’est jamais facile… » Des projets, la jeune femme en a encore plein la tête et quand on connaît sa détermination, on peut parier qu'elle y parviendra.